Yagan le petit kangourou…

Détail Timmy - Benjamin Duterrau

À la sortie du dernier spectacle, une personne s'étonnait que j'aille jusqu'à donner un nom au petit kangourou qui s'était brûlé la queue en sautant dans des cerceaux en flamme... Un détail qui peut révéler une réalité saisissante ! Comme rien n'arrive au hasard, voici d'où vient le nom de ce petit "kangourou rouge", Yagan.

Ce nom lui a été donné en hommage au guerrier aborigène Yagan, célèbre pour avoir pris la tête d'une rébellion contre les colons anglais dans la région de Perth, au début du XIXe siècle. Yagan, fils de Midgiridoo, fait partie du peuple des Noongar. Sa tribu vit depuis des siècles entre la Swan River, la Canning River et l'océan. Les rapports avec les colons anglais sont plutôt tendus à cette époque. En réaction à l'appropriation des terres par les colons, les aborigènes organisent des vols de nourriture et de bétail. Lors d'une de ces opérations, Yagan et deux de ses compagnons sont capturés et condamnés à la détention au large, sur l'île de Carnac, d'où il parviennent à s'échapper à la faveur de la nuit en volant un bateau anglais pour retourner dans la tribu.

Statue de Yagan
Statue de Yagan à Perth

Dès lors, Yagan poursuit sa lutte contre la colonisation et pour la préservation des terres indispensables à la survie de sa tribu, mais les lances n'auront pas raison des fusils. Après son père, il est lui-même tué par un colon anglais et sa tête est envoyée à Londres pour y être exposée et conservée. Héros-martyr du peuple Noongar, il reste un symbole de l'injustice et de la brutalité des colons vis-à-vis des aborigènes, comme en témoigne la statue de bronze érigée à son effigie sur Heirisson Island à Perth.

Quant à sa tête, il faut attendre 1997 et près de vingt ans de combat des communautés aborigènes pour qu'elle retourne sur le continent australien. Elle a été inhumée en 2010 selon les rites noongar, tournant une page significative de l'histoire de l'Australie. Parfois, les détails révèlent des réalités saisissantes !

 

Benjamin Goron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *